Dr. Béatrice
Gorowitz

Chirurgie Plastique Reconstructrice & Esthétique

Les Réductions Mammaires

Cette chirurgie s’adresse aux seins trop volumineux par rapport à la morphologie.

reduction_mammaire_avant reduction_mammaire_apres

Principes de l’intervention

La réduction mammaire se heurte au problème inévitable des cicatrices, malgré les progrès actuels, car la réduction des cicatrices ne doit pas se faire au détriment de la forme.

Indications

L’Hypertrophie mammaire se définit pour la CPAM par l’ablation d’au moins 300g par sein, alors qu’en réalité c’est le volume des seins par rapport à la stature qui permet d’affirmer l’importance de l’ hypertrophie mammaire .
L’indication est posée à partir de la période post-pubertaire .
Pour les patientes en surcharge pondérale, il est préférable de maigrir avant l’intervention pour que la cicatrisation soit meilleure (les tissus graisseux cicatrisent mal) et le résultat en harmonie avec la silhouette.

Contre indications

Cancer du sein ou risque de cancer du sein élevé (mammographie pré opéraoire)
Avant la fin de la puberté

L’Intervention

Il existe un grand nombre de techniques opératoires pour corriger les gigantomasties,les asymétries,les seins tubéreux…..
L’intervention se déroule sous Anesthésie Générale en position assise.
Un drainage est laissé en moyenne 3 jours.
La brassière de contention est a conservée 4 semaines jour et nuit.
L’arrêt des activités professionnelles et sportive est de 4 semaines.

Les résultats

C’est l’opération qui apporte le plus de satisfaction chez les patientes d’autant que les cicatrices sont peu discernables car situées au pôle inférieur du sein.
Les seins sont figés et un peu trop élevés après l’intervention car ils vont descendre sous l’effet de la pesanteur dans les 2 à 3 mois.
Les cicatrices évoluent sur 1 an, mais 5% des patientes développent des cicatrices hypertrophiques et 0,5% présentent des cicatrices chéloïdes nécessitant des infiltrations de corticoïdes.
La récidive de l’hypertrophie est exceptionnelle mais elle peut survenir après une grossesse.
De la même façon il faut se méfier des réductions trop importantes chez une jeune fille qui n’a pas eu d’enfant car elle peut se retrouver avec des seins de volume insuffisant après un amaigrissement important .

Le pronostic

Les patientes sont satisfaites de pouvoir se vêtir et de vivre « normalement » et ne plus ressentir cette pesanteur mammaire, responsable de dorsalgies et de douleurs au niveau des bretelles de soutien gorge.

Le coût

La réduction mammaire bilatérale est prise par la CPAM lorsque l’ablation est d’au moins 300g par sein opéré.

La réduction mammaire unilatérale est prise en charge en cas d’asymétrie majeure nécessitant une compensation dans le soutien gorge ou lors de syndrome malformatif (sein tubéreux,syndrome de Poland).